Introduction

Sorti des profondeurs du marché baissier de 2018, Chainlink (LINK) a surgi de nulle part. LINK a surpassé tous les autres actifs de crypto monnaie en 2020, y compris Bitcoin.
Alors que les investisseurs tentent toujours de comprendre ce qu’est Chainlink, ce Chainlink Avis 2020 vous dira tout ce que vous devez savoir sur ce projet de blockchain potentiellement révolutionnaire.

Qu'est-ce que Chainlink ?

Avant d’entrer dans le vif du sujet, vous devez comprendre le concept d’oracle. Les oracles sont essentiellement des flux de données qui relient des blockchains à des données hors blockchain, qui peuvent aller du prix des actifs à la météo.

Connecter des contrats intelligents à des données du « monde réel » présente une énorme opportunité. Sans accès aux données du monde réel, les contrats intelligents sont limités à des cas d’utilisation qui n’utilisent que des données sur la chaîne (données qui sont stockées sur la blockchain). Cette limitation a fait que beaucoup des premières applications décentralisées (Dapps) étaient liées aux jeux de hasard.

Chainlink est donc un réseau oracle décentralisé qui permet aux contrats intelligents de blockchain de se connecter aux données hors blockchain de manière décentralisée. S’il existe déjà des oracles qui permettent aux blockchains d’accéder à des données du monde extérieur, ils sont généralement centralisés.

Le problème est le suivant : sans oracles décentralisés, la nature décentralisée des blockchains publics devient inutile. En effet, une blockchain ne peut pas être décentralisée si ses données proviennent d’une source centralisée.

Le danger des oracles centralisés s’est manifesté lorsque Synthetix, l’un des principaux projets de financement décentralisé (DeFi), a connu un bug causé par une panne de données des oracles. Un robot de trading a rapidement exploité le bug pour gagner 1 milliard de dollars en moins d’une heure.

L’équipe de Synthetix et le propriétaire du robot de trading se sont mis d’accord sur un accord pour restaurer les fonds perdus, mais l’incident a montré les dangers de s’appuyer sur un oracle centralisé, ce qui ramène les problèmes de centralisation que les blockchains décentralisés s’efforcent de résoudre.

(Curieusement, Synthetix a depuis conclu un partenariat avec Chainlink. Au 31 janvier 2020, Chainlink gère plus de 100 millions de dollars de DeFi, soit environ 10 % de DeFi à l’époque).

Une solution oracle décentralisée, telle que LINK, ouvre la blockchain au monde :

  • Données météorologiques pour aider au calcul des primes d’assurance
  • Événements politiques pour résoudre les marchés de prédiction
    Des événements sportifs pour résoudre les paris sportifs décentralisés
  • Données de localisation à utiliser pour le suivi de la chaîne d’approvisionnement
  • Vérification des dommages pour faire respecter les contrats d’assurance
  • …et en gros tout ce qui pourrait bénéficier de la transparence, de l’efficacité, de la sécurité et de la traçabilité des contrats intelligents basés sur une blockchain
Bien qu’il n’y ait aucune garantie qu’ils soient la blockchain qui résoudra le « problème des oracles », ou qui trouvera comment connecter les blockchains aux données hors chaîne de manière décentralisée, l’importance des oracles aux blockchains ne peut pas être sous-estimée. Beaucoup pensent que l’intégration des blockchains aux données externes – que ce soit avec Chainlink ou non – est nécessaire pour l’adoption généralisée des blockchains.

Livre blanc de Chainlink

Pour un aperçu plus technique, voir le livre blanc Chainlink.

Staking (Comment miner du LINK)

Avec l’essor du staking et d’autres formes de crypto monnaie, les utilisateurs recherchent des actifs de crypto monnaie dans lesquels investir non seulement pour des gains en capital, mais aussi pour des rendements ou des revenus d’investissement. Le staking consiste à gérer un nœud ou à rejoindre un pool de staking Chainlink afin de connecter des blockchains à des données hors chaîne et à être payé en LINK pour rémunération.

Bien entendu, si les oracles de blockchain sont adoptés à plus grande échelle et que LINK est au centre de cette démarche, le fait de gagner LINK pour fournir des données hors chaîne à des contrats intelligents sera très rentable pour les stakers.

Cependant, le Staking LINK n’est pas encore en service. Cela étant dit, vous pouvez consulter la documentation de Chainlink sur l’exploitation d’un nœud pour vous préparer. 

Bien que l’exploitation de votre propre nœud puisse être très rentable, elle est également censée être très technique. Gardez à l’esprit que tout staking n’est pas difficile. Par exemple, le staking NEO ne prend que quelques clics sur la plateforme Exodus.

Chainlink Team

L’équipe de Chainlink comprend des vétérans de blockchain et de non-blockchain.
Sergey Nazarov, co-fondateur et PDG de Chainlink, est un pionnier matière de smarts-contracts. Ses premiers travaux portent sur des projets de contrats intelligents impliquant NXT (une plate-forme de contrats intelligents qui a précédé Ethereum). Il a également été propriétaire de Smartcontracts.com avant l’apparition d’Ethereum, alors que la plupart des gens ne savaient même pas ce qu’étaient les contrats intelligents.

Chainlink team

Le PDG de Chainlink, Sergey Nazarov, est en train de devenir une figure de Steve Jobs, car il a tendance à porter la même chemise de flanelle tous les jours. (Jobs était connu pour porter le même col roulé noir tous les jours) En fait, le choix vestimentaire de Nazarov est devenu un peu un « mème » parmi les fans de cette crypto, nous les .

Le conseiller Ari Juels est professeur d’informatique à l’université Cornell et codirecteur de l’IC3 (Initiative for Cryptomonnaies and Contracts – les partenaires sont notamment IBM, Intel, JP Morgan, Microsoft et Tezos).

Le conseiller Evan Cheng est directeur de l’ingénierie, Blockchain, sur Facebook.

Partenariats Chainlink

Les partenariats sont également très impressionnants, nombre d’entre eux se succédant rapidement depuis le lancement du mainnet (réseau principal) de Chainlink (voir plus loin).

Retrouver sur ce site la liste exhaustive de tout les partenariat chainlink

Chainlink SWIFT

L’une des plus grandes idées fausses sur Chainlink est qu’elle a un partenariat commercial engagé et à long terme avec SWIFT, un réseau de communication international qui permet aux banques d’envoyer et de recevoir des informations sur les transactions en toute sécurité. SWIFT gère la moitié des paiements transfrontaliers de grand montant, de sorte que tout partenariat avec lui serait vraiment énorme.

Néanmoins, Chainlink n’a jamais conclu de partenariat avec SWIFT. Au lieu de cela, SWIFT a utilisé Chainlink (et d’autres solutions de blockchain) pour des projets de validation de concept de blockchain. Toutefois, le fait que SWIFT ait même envisagé Chainlink témoigne en soi de la valeur potentielle de la technologie de Chainlink.

Chainlink Google

Une autre idée fausse est qu »ils auraient un partenariat commercial engagé avec Google. En juin 2019, Google a publié un billet de blog détaillant comment Chainlink pourrait être utilisé pour connecter l’entrepôt de données en nuage de Google (BigQuery) à Ethereum.

Bien que ce billet, tout comme les nouvelles de SWIFT, ait seulement montré que Google démontrait des utilisations potentielles de la technologie de LINK, par opposition à la mise en œuvre active de Chainlink dans les produits de Google, l’effet sur le prix de Chainlink et LINK a été profond.

En un peu plus de deux semaines, le prix de LINK a plus que doublé, passant de 1,73 $ le 13 juin à 4,12 $ le 29 juin. 

chainlink partenariat

Cependant, il existe de véritables partenariats importants, comme avec Oracle (l’une des plus grandes sociétés de logiciels au monde) et Binance (le plus grand échange de crypto monnaie centralisé). Le compte Twitter @TheLinkMarine publie régulièrement des mises à jour sur les derniers partenariats LINK.

Chainlink Mainnet (Réseau principal)

Après plus d’un an de développement, trois audits de sécurité, l’achèvement de divers tests de stress et une augmentation de la demande d’oracles fiables et décentralisés, le réseau principal de LINK a été lancé fin mai 2019.

ICO Chainlink

Comme beaucoup d’autres projets blockchain, Chainlink a financé son développement initial par le biais d’une ICO. L’ICO de Chainlink a eu lieu en septembre 2017, le prix de l’ICO était de 0,11 $ (0,00038462 ETH).

Graphique, Market Cap et prix de Chainlink

La capitalisation boursière (LINK Supply circulant multiplié par le prix du LINK), et le prix du LINK, voir les graphiques coinmarketcap.

Chainlink Supply

L’offre totale de Chainlink s’élève à 1 milliard de LINK, dont 350 millions sont vendus à des investisseurs ICO. 350 autres millions de LINK sont mis de côté pour encourager les opérateurs de nœuds Chainlink, tandis que 300 millions sont destinés à l’équipe.

Certains s’inquiètent du fait que Chainlink n’est pas transparente quant à la manière dont les 650 millions LINK destinés aux opérateurs de nœuds et à l’équipe Chainlink sont ou seront dépensés. Ils n’ont pas non plus de calendrier d’acquisition des droits (par exemple, après la première année, l’équipe reçoit 20 % des jetons, après la deuxième année, l’équipe reçoit 20 % supplémentaires).

Cela signifie que l’équipe pourrait vendre de grandes quantités de LINK à tout moment, ce qui exercerait une forte pression à la baisse sur le prix de LINK. C’est ce qui s’est passé en juillet 2019, lorsque l’équipe Chainlink a vendu 3,5 millions de LINK (~10,8 millions de dollars à l’époque).

chainlink vente

L’équipe Chainlink vend une partie de ses LINK.

Les équipes doivent bien sûr financer leur développement, mais une plus grande transparence sur la gestion de la trésorerie calmerait certainement les inquiétudes des investisseurs qui craignent que Chainlink ne déverse de grandes quantités de LINK sur le marché sans le moindre avertissement.

Feuille de route de Chainlink (Roadmap)

Chainlink est intéressant dans le sens où ils n’ont pas de feuille de route officielle. Il semble plutôt que l’équipe préfère travailler au rythme nécessaire pour obtenir les meilleurs résultats. Pour avoir une idée de ce sur quoi l’équipe travaille, consultez leur Pivotal Tracker, un outil de gestion de projets logiciels.

Où acheter Chainlink

Dans le passé, si vous vouliez acheter LINK vous-même, vous deviez le faire auprès de BTC ou de l’ETH car il n’y avait pas d’achat de fiat disponible pour ce token. Cependant, il a récemment été ajouté sur Coinbase, et peut maintenant y être acheté en utilisant des euros.

Binance reste cependant le meilleur exchange pour acheter LINK, car la majeure partie du volume de trading se fait sur cet exchange. Vous pouvez également acheter sur Huobi, OKEx et Mercatox ainsi que sur des dizaines d’autres petits et moyens exchanges.

Portefeuille pour Chainlink

Bien que Chainlink n’ait pas de portefeuille officiel pour stocker LINK, LINK est un jeton ERC-677. Cela signifie que vous pouvez stocker votre LINK sur n’importe quel portefeuille qui supporte les jetons ERC20 basés sur Ethereum (un type de jeton Ethereum très populaire).

Conclusion de l'avis Chainlink et avenir de Chainlink

À ses débuts, Chainlink était connu pour son étroite association avec 4chan, un site connu pour son contenu controversé. Les utilisateurs de 4chan publiaient (et publient toujours) des articles sur LINK à l’infini, ce qui a conduit beaucoup de gens à penser que Chainlink était une blague ou un mème nous appelons ces supporters les Link Marines.

Cependant, la promesse de LINK commence à se concrétiser par son application dans le monde réel, grâce à divers partenariats très médiatisés et à l’utilisation croissante des oracles Chainlink.

Bien entendu, il ne sera pas facile d’atteindre les objectifs ultimes de Chainlink, car le succès de Chainlink dépend des éléments suivants :

  • Adoption mondiale des contrats intelligents.
  • Demande d’oracles décentralisés pour les contrats intelligents.
  • La capacité de Chainlink à devenir une solution d’oracle décentralisé fiable et sûre.

Des obstacles se dresseront certainement sur la voie de l’objectif de Chainlink de résoudre l’insaisissable problème de l’oracle. Mais pour l’instant, Chainlink semble montrer la voie en « liant » le monde à la technologie des blockchains.